SophieHusson/ décembre 3, 2018/ Uncategorized

L’éthique devient un élément de vente à part entière

Faut-il rappeler que l’éthique constitue également un levier de plus en plus puissant pour les consommateurs ? Pour exemple, cet article des Échos : 

Traçabilité et éthique se rejoignent. Les seules marques qui progressent à côté di bio sont les petites marques, marques de producteurs ou locales. 

Dans le sillage du succès de C’est qui le patron, les marques n’hésitent plus à
revendiquer leur engagement durable et équitable.
Les marques y viennent de plus en plus, à la communication sur leurs engagements en matière de responsabilité environnementale et sociale. C’est particulièrement vrai dans l’alimentaire où la problématique se conjugue à l’essor spectaculaire du bio. Ce qui pousse d’ailleurs grands groupes agro alimentaires et distributeurs (Auchan, Leclerc, Carrefour…) à prendre le train en marche dans un contexte de « défiance généralisée des consommateurs à leur égard », relève la directrice de la société d’études et de conseil en stratégie Obsoco, Véronique Varlin.

Dommage que les labels AB ou Ecocert mettent tout le monde un peu dans le même panier à cet égard.

Share this Post